Babylon Circus – Paul Lyrics

Vous allez rire, mais c'est l'histoire d'un mec
Assez antipathique
Plutôt en plein coeur de l'échec…
A tous les niveaux

Pas d'amour, pas d'amis, pas de passion et pas de boulot
Un peu susceptible, voir carrément pas cool
Né paraît-il de l'idylle d'une pute et d'un pitbull
Mais n'accordons pas trop d'importance aux potins des pétasses
Qui peuplent sa paroisse…

Paul est plutôt porté sur la parano
Persuadé -mordicus- que tout l'monde rit d'lui dans son dos
Ses soupçons sembleraient justifiés
Alors il vocifère des insultes salaces
A l'encontre des pétasses susnommées

Paul n'aime pas être seul
Paul n'apprécie pas les gens
Paul n'aime pas être seul
Mais n'apprécie pas spécialement les gens
Il s'accompagne d'un pitbull
Est-ce pour lui rappeler ses parents?

Aujourd'hui c'est dimanche, Paul est allé voter
Tout à fait à droite, car Paul est droitier
Assidu à ses devoirs civiques
Il s'exécute sans conscience politique
Mais d'un geste plutôt mécanique, mécanique, mécanique…
Puis la tête haute et les mains dans les poches
Il a regagné son foyer et s'est collé à la téloche….
Et il guette au balcon, la venue d'un avenir qui le rendrait moins…
Mais il ne voit rien, rien que la poussière qui poudroie

Et le périph' qui renvoie les pluies et les odeurs
D'un monde qu'il ne comprend pas
Et qui surtout lui fait peur
D'un monde qu'il ne comprend pas
Et qui surtout lui fait peur…
Rêvant un jour où il connaîtrait la gloire
Il reste patiemment à son balcon en attendant son heure

On dit de Paul des choses terribles
Un jour viendra il commettra l'irréversible
On dit de Paul qu'il est aigri
Oui mais qui lui a déjà adressé la parole ?

Paul voulait son jour de gloire, problème Paul ne savait rien faire
Ses honneurs il les a eus dans la rubrique "Faits Divers"
Un lundi pluvieux il fut la star du PMU
Dix lignes tout au plus pour ceux qui ne l'ont pas connu
La phrase était sobre et sans fioritures
Entre les chiens écrasés et les vols de voitures:

"Dimanche soir la joie régnait dans la cité
Tout le quartier s'était rassemblé pour fêter cette chaude soirée de Mai
Visiblement agacé
Du haut de sa tour, un vieil homme a tiré
Blessant mortellement un jeune qui n'en finissait pas de s'exalter
L'homme n'a pu être poursuivi
La seconde cartouche fut pour lui
Une page de sport maintenant…"
(Merci à piette pour cettes paroles)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *