Hayce Lemsi – Ligne 17 Lyrics

[Intro]
Alors les rappeurs ça s’phayce ? Hé hé
Hayce Lem’ fait son bico lo-comeback, hahaha

[Couplet 1]
Ici bas c’est la vida loca
Biko la weed est forte et locale
Faut qu’j’élimine tous les mégalomanes
Qu’j’invite mon cartel au calme
J’aime le rap d’un amour platonique
J’suis carré pour faire des ronds
Je ne me prends pas pour Tony
TF1 m’traîte de terro’
Hiéroglyphes gravés sur le mur de l’avant-fouille hé
J’donne à ton piff un air de sphinx même pour un ksinv essaye d’douiller
Le rap français j’vais l’violer, j’suis le biko décervelé
Pseudo insomniaque venez, j’kick avec des cernes violettes
Depuis l’époque de Goldorak j’suis c’que les faussaires veulent être
Opinel 7 dans l’anorak en cas d’attaque tardive en traître
Entre autres, c’est l’Hayce de trèfle j’crève la carotide aux faux
Donne ton cœur et ton cavu, j’pète la forme petite nympho’
Pour info l’insomnie m’fatigue peu d’gens savent qu’elle est sur mes côtes comme un flic
J’prépare un feat avec le marchand d’sable
T’investis dans les pompes funèbres en essayant d’nous faire entrave
J’guette à la fenêtre y’a un scar-la qui va s’faire un trav’
Y’a pas d’fusil à lunette, y’a des Glocks pour t’allumer
Tu peux garder ton amulette, dis-nous juste où la mule est
Ça fume le calumet d’la haine, selha lala dans les shoes
Tellement chaud qu’on essaye de recopier mon flow par cellules souches, XV zouje cous’
On arrache pas les sacs mais les recettes
Tu sais pas cuisiner t’as bousillé ta 0.7
C’pas du flow c’est des coups d’sep’
C’est pas l’Clio c’est l’Q7
C’est pas l’témoin c’est l’accusé
C’est L’Insomniak pas 50 Cent

[Refrain] (x2)
Ok, je kick le mic’ pour mes potos menottés
Bikos, Blakos, Blankos, Lokos, toutes les communautés
Même si la vie m’fait mal, c’qui n’tue pas rend plus fort
Laissez-moi faire mes bails (HahaHayce)

[Couplet 2]
Trop les crocs demande à l’Skro, un litron d’shit c’est la mascotte
Biko, bois sa pisse, Iblis t’escorte à rue d’Aerschot
Le rap a rendu l’âme, s’est pendu, j’ai fendu la prod’
Dites à la proc’ : j’suis venu, j’ai bu, j’ai vendu d’la drogue
Ventre vide on vadrouille, trouve une démarche frauduleuse
Ecoute les remarques venimeuses dont nous font part les patrouilles

On va faire parler ta trouille, on va faire péter les fiottes
On écrira “17” tout-par à part sur nos téléphones
Dans les fouilles des llets-bi des feuilles, on rappe on fait pleurer nos blocs
J’veux qu’on squatte mon blog au deux extrémités du globe
Trop d’hostilités mon pote essaye pas d’imiter Lemsi
J’pourrais kicker sur du rock sous ice-o-lator Hennessy
L’renard me fait la courte échelle j’arrache le fromage au corbeau
Monte pas sur tes grands c’hvaux si tu fais l’canard avec les chiennes
MC mesure tes paroles, tu t’adresses à Hayce Lem 16
J’veux pas porter la couronne avec le nose plein d’cess’

[Refrain] (x2)
Ok, je kick le mic’ pour mes potos menottés
Bikos, Blakos, Blankos, Lokos, toutes les communautés
Même si la vie m’fait mal, c’qui n’tue pas rend plus fort
Laissez-moi faire mes bails (HahaHayce)

[Couplet 3]
Trop d’weeda locale dans l’joint, trop d’garces pour jouer les dom juan
Trop d’obstacles sur nos ch’mins, trop d’darons se ruinent on jouant
Trop vite le ciel on rejoint, trop tuent leur jeunesse en plongeant
Trop d’flow dès l’âge de 11 ans, trop d’amour pour mes frangins
Dans les foyers du tiekson, trop d’matelas dans la même pièce
Trop d’intraveineuses injections, avenue d’Clichy, Boulevard Bès’
On est trop-trop-trop biko sur un seul Tropico
Y’a trop-trop-trop d’nos potos dans les hôpitaux
Trop d’délits d’faciès, de contrôles interminables
Trop d’alcool dans le sang des CRS besef ahlina
Trop d’hiya dans les cabeza cabossées par le time, l’oseille, la street
Trop d’blessés par les brigades, leur violence gratuite
Après-moi du pilon plein d’billets, multipliez les plavons pillave pas l’temps d’roupiller
Bilibico bawawa du pilon plein d’billets, multipliez les plavons pillave pas l’temps d’roupiller yo

[Refrain] (x2)
Ok, je kick le mic’ pour mes potos menottés
Bikos, Blakos, Blankos, Lokos, toutes les communautés
Même si la vie m’fait mal, c’qui n’tue pas rend plus fort
Laissez-moi faire mes bails (HahaHayce)

[Outro]
Terminus Nord Island
Tous les voyageurs sont invités à descendre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *